img3

Recherche d’espaces commerciaux à louer : comment choisir le bon emplacement?

Contrairement à la recherche d’appartement qui repose pour beaucoup sur des critères affectifs, la sélection d’espaces commerciaux à louer doit s’appuyer sur une étude de marché et des faits objectifs. Et comme les commerces bien placés se font rares, la procédure de recherche n’est pas chose simple. Comment opter pour le bon emplacement?

L’étude de marché

La phase de recherche préalable est primordiale avant d’implanter un commerce. La prise de locaux doit en effet être précédée d’une étude de commerce, si nécessaire établie par un expert spécialisé, qui permettra d’analyser les comportements des consommateurs et des acteurs économiques locaux pour déterminer les emplacements à privilégier pour ouvrir un commerce.
Varier ses sources de recherche permet de recueillir de nombreuses informations utiles pour établir l’étude : en plus des sites internet d’annonces spécialisées, se rendre dans les salons spécialisés dans l’immobilier commercial, les chambres de commerce, ou les mairies permet de glaner des renseignements intéressants. Il est par exemple essentiel d’être informé des travaux prévus dans le quartier, car une rue peut devenir piétonne, ou accessible dans un seul sens, ce qui change la donne en termes de trafic. Les chantiers sur la voirie engendrent en outre des nuisances pouvant durer plusieurs mois, comme du bruit, une baisse du nombre de places de stationnement et une chute de fréquentation des commerces.

Les commodités

Plusieurs éléments objectifs permettent de déterminer la qualité d’un emplacement : la visibilité, la nombreuse présence de commerces dans le quartier, le dynamisme de la rue avec le passage des piétons et voitures. L’accès facile au commerce, que ce soit en transport ou en voiture, est également prioritaire. D’autres facteurs pèsent aussi grandement dans la balance, par exemple la largeur de la rue, la taille du trottoir ou son ensoleillement. Car c’est le trottoir qui bénéficie le plus du soleil qui attire le maximum de piétons.
En plus de visiter les locaux, il est utile de se mettre à la place des clients et de se rendre en voiture et en transport à la boutique sélectionnée afin de se rendre compte objectivement de son accessibilité, de sa visibilité et de son aspect pratique. Une rue à sens unique, ou avec des stationnements sur un seul côté sera peut-être à éviter. A contrario, un commerce dans une rue piétonne proche de places de stationnements, à proximité d’une grande surface, d’un arrêt de bus, de tramway ou d’une station de métro pourra constituer un bon emplacement.

Un quartier adapté à la clientèle

Un emplacement peut être bon pour une catégorie de commerces et moins pour une autre. Le tout, c’est qu’il soit adapté à la clientèle visée. Une boutique bien placée dans un quartier populaire, mais proposant des produits haut de gamme ne rencontrera certainement pas le succès escompté. La clientèle visée est-elle une clientèle de quartier? Quel est le profil type du client : est-ce un hédoniste ou un actif fréquentant les centres commerciaux? Observer sur le terrain à différents moments de la journée et de la semaine permet de vérifier quels sont les trottoirs qu’empruntent les passants et les boutiques les plus fréquentées. Certains commerces génèrent un trafic important, d’où l’intérêt de prendre un emplacement à proximité.

On connaît tous la règle marketing des 4 P qui désigne l’ensemble cohérent de décisions relatives aux quatre volets «product, price, place, promotion». Pourtant nombreux sont ceux qui considèrent l’emplacement comme la clé du succès d’un commerce au point de rebaptiser le concept «place, place, place, place».

Le choix d’un emplacement est une étape cruciale pour ouvrir un magasin, d’où la nécessité de soigner sa phase de recherche pour trouver le local commercial adapté permettant d’assurer le succès du futur point de vente.